#Art_Is_Ana: Quand consommer terroir devient un mode de vie

Publié le 26/03/2021
MAP - Bouchra NAJI


Casablanca - Des tapis provenant de Boujaâd, des boucles en argent commandées à Tizint, des plateaux en bois et des ustensiles de cuisine rappelant les vieilles traditions marocaines de la ville de Fès, des objets parmi tant d'autres dont s'entoure Noufissa, qui défend le produit d'artisanat local en faisant du "consommer marocain", un mode de vie.

Pour cette femme au foyer originaire de Taza, il est impératif que tout un chacun contribue à la consommation de l'artisanat marocain qui offre des produits variés répondant à tous les goûts et tous les budgets.

"Les objets de l'artisanat marocain mettent en valeur les espaces en procurant sérénité et bien-être'', assure cette quinquagénaire et mère de quatre enfants.

S'agissant de la campagne innovante lancée par le ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et l’Economie sociale et la Maison de l'Artisan sous le hashtag #Art-Is-Ana# pour encourager les marocains à consommer terroir, Mme Noufissa considère qu’il s’agit d’une action citoyenne visant à soutenir les artisans particulièrement en ces moments de crise.

De son côté, Omar Chraymi, employé dans un magasin à Bab-Marrakech à Casablanca dédié à la commercialisation de produits d’artisanat et de terroir estime que cette campagne vient à point nommé, dans un contexte de relance de ce secteur vital et de soutien aux opérateurs économiques touchés par les effets de la crise liée au Covid-19, notant dans ce sens que le secteur de l’artisanat a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire.

Pour M. Chraymi, le "consommer marocain" doit intégrer les habitudes de consommation de tous les jours, car c’est le seul moyen de contribuer à la relance du secteur, lui donner un nouveau souffle et offrir aux acteurs de l’artisanat l'opportunité de développer davantage leur activité.

C'est dans cette optique que le ministère de tutelle a récemment lancé la campagne #Art-Is-Ana # qui vise à soutenir la relance du secteur de l'artisanat tout en mettant en valeur et en préservant le savoir-faire ancestral des artisans marocains.

Ciblant un large public de consommateurs, d’entreprises publiques et privées ainsi que d’institutionnels, cette campagne est diffusée sur la télévision, les canaux digitaux et la radio et s’inscrit dans un programme global et intégré porté par le ministère et la Maison de l’Artisan, qui vise à accompagner les acteurs de l’artisanat à court terme pour faire face à l'impact de la crise du Covid-19, mais également à moyen et long terme pour une relance pragmatique et volontariste du secteur.

Cette crise a révélé la vulnérabilité des opérateurs de ce secteur important de l’économie nationale qui génère 7 pc du PIB, représente une source de revenus principale pour plus de 2 millions de ménages et participe à l’export, avec un chiffre d’affaires de 800 MDH en 2019.

L’action du ministère pour le développement du secteur porte sur l'ensemble des maillons de la chaîne de valeur, allant de l’amélioration de la connaissance des marchés, de la compétitivité de la production et de l’offre, le développement du capital humain, la distribution et commercialisation aux niveaux national et international via notamment des plateformes électroniques.

Pour toucher une cible plus large, cette campagne nationale se présente sous forme d’un clip musical réalisé par le chanteur Douzi, dans un univers pop-art purement marocain qui met en valeur dans un univers à la fois authentique et moderne l’artisanat marocain, en faisant notamment appel à des influenceurs de renom afin d’atteindre un large panel de Marocains notamment les jeunes et les encourager à consommer l'artisanat local.